Rhume, bronchite, gastro-entérite… l’aromathérapie peut aider à faire face à tous les petits maux qui rythment l’hiver. Certaines huiles essentielles apaisent la toux ou le mal de gorge, d’autres anti-infectieuses combattent les virus et stimulent l’immunité. Voici comment utiliser les bons flacons au cas par cas, recommandés par des aromathérapeutes. Il est cependant important d’être bien conseillé pour les utiliser de manière optimale.

12 huiles essentielles pour l'hiver

L’aromathérapie, c’est-à-dire l’utilisation des huiles essentielles (HE) pour améliorer sa santé et son bien-être, apporte une réelle aide quand le froid, les virus et la fatigue de l’hiver mettent le corps à rude épreuve. Ces huiles essentielles tirent leur épingle du jeu.

Très concentrées en principes actifs, les HE sont déconseillées chez les enfants de moins de sept ans et chez les femmes enceintes. De façon générale, toute huile essentielle doit être manipulée avec prudence, afin d’éviter une intoxication ou une réaction indésirable.

L’HE de TEA TREE (Melaleuca alternifolia)

  • Cette race biochimique thymol se rencontre en plaine sous forme de touffes au milieux des cailloux sur des terrains secs et bien exposés. Cette HE est une antibactérienne puissante à large spectre d’action. Elle est efficace contre les bronchites, les rhino, pneumonies et sinusites.
  • Elle s’utilise sur la peau : 3 gouttes diluée dans 20 cl d’huile végétale.

L’HE d’EUCALYPTUS GLOBULEUX (Eucalyptus globulus)

  • Fluidifiante et expectorante, elle est recommandée en cas de bronchite. Originaire de Chine, d’Australie et de Tasmanie, l’eucalyptus globuleux est présent dans les régions tempérées et subtropicales (Provence, Corse, Portugal, Espagne et Amérique du Sud). Il pousse généralement dans les bois de collines et de montagnes.
  • Utilisation : 1 ou 2 gouttes dans de l”huile végétale dans le creux de la main à appliquer sur le torse.

L’HE de NIAOULI (Melaleuca quinquenrvia CT cinéole)

  • Originaire d’Australie et de Nouvelle Calédonie, c’est une plante à feuilles effilées et très parfumées dès qu’on les froisse. Elle fournit une HE remarquable d’efficacité et de tolérance. Comme la lavande, elle est considérée comme une des indispensable de sa trousse d’aromathérapie tellement elle a des indications. elle est anti-bactérienne et soigne les infections respiratoires bactériennes ou virales.
  • Utilisation : 1 goutte sur un mouchoir ou dans un bol d’eau chaude à inhaler. Efficace lorsque associée avec l’HE de Thym.

Maintenant, vous êtes prêts à affronter l’hiver armés de cette richesse botanique qui vous entoure!